Intervention Value Medical à l’Université Technologique de Compiègne. (UTC)

6 décembre 2017|

 

Sur le thème de la réforme et du recyclage des dispositifs médicaux.

 

Pour la troisième année, nous sommes intervenus à l’invitation de l’UTC en tant qu’expert référent sur le cycle de vie d’un dispositif médical.
Nous avons exposé la seconde vie d’un DM et ses possibilités de valorisation.

Notre intervention l’année dernière avait suscité des vocations,  et une embauche définitive, en la personne de Fabien Reumeau  (UTC 2017) à l’issue de son stage de fin d’étude.

Cette année, il est retourné à l’école mais en tant que Expert – Valorisation.
Il a pu décrire son métier, insistant notamment sur la diversité des dispositifs médicaux que notre activité lui permet de découvrir.

Combien de nouvelles vocations aura-t’il suscité ?
Nous attendons vos demandes pour les stages de fin d’année chez Value Medical,
C’est maintenant qu’il faut se décider !

 

JFR 2017 Stand 131 Cotation en direct de vos dispositifs d’imagerie !

13 octobre 2017|

A vos smartphones

 

Prenez 2 belles photos de votre dispositif et venez avec la marque le modèle et l’année.

Nous vous indiquons la cote et
Profitez de quelques huîtres… de Cancale !

E8

Cas Pratique, revalorisation de 5 salles d’angiographie dans une clinique (Juillet 2017).

13 octobre 2017|

 

– Cote Argus de 5 salles d’angiographie : constat de 3 salles à revendre, 2 à déchétiser.
– Délai contraint de négociation / revente : 10 jours
– Démontage de 5 salles d’angiographie dans un délai de 3 jours.

 

Conditions particulières :

Outre le délai imparti, impossibilité de laisser un camion stationné devant la clinique. Organisation des allers et retours en accord avec les services de voiries de la mairie.
Coordination entre l’acheteur de 3 salles, et le prestataire de déchétisation de 2 salles.

Contenu de la prestation Value Medical :

Repérage, visite avec l’équipe technique de l’acheteur, négociation de la vente, paiement avant la reprise, encadrement du démontage jusqu’à complet enlèvement de tous les éléments.

Résultats :

– Délais tenus en évitant toute gêne pour les équipes soignantes, ni mobilisation de l’équipe biomédicale.
– Financièrement : Transformation d’une charge financière pour le démontage à un gain significatif.

Fiche Pratique : La législation de la cession des dispositifs médicaux

10 octobre 2017|

 Argus Value Medical

Le Code de la Santé Publique soumet toute cession d’un dispositif médical d’occasion, qu’elle soit à titre onéreuse ou gratuite, (vente et don),  à un formalisme important et engage la responsabilité du cédant, propriétaire du dispositif.

Il doit impérativement produire les éléments suivants :

  •          Une attestation sur l’honneur que le dispositif cédé a bien été maintenu conformément à la législation Française (Cf. règles concernant la GMAO), et que ses caractéristiques et performances sont conformes aux critères d’acceptabilité…
  •          Un dossier reprenant l’historique de maintenance, complet et à jour.

Remarque : Faire réaliser par un prestataire externe un « contrôle des caractéristiques et performances » du dispositif cédé, ne limite en rien la responsabilité engagée du propriétaire – cédant du dispositif. En termes juridiques elle est décrite comme « la responsabilité des vices cachées » et cette dernière n’est pas finie dans le temps.

Mais la loi prévoit expressément une exonération des obligations de formalisme sus citées ainsi que de la responsabilité du propriétaire du dispositif cédé dans le cas unique de la cession à un « fabricant ».

Le terme « fabricant » au sens de la loi Française désigne les fabricants de dispositifs médicaux à proprement parler, mais également les sociétés achetant ces mêmes dispositifs en vue de les reconditionner et les revendre. (Sociétés de reconditionnement et / ou de revente)

 De plus, le Code de l’Environnement demande que le propriétaire d’un appareil de type électrique ou électronique mette tout en œuvre afin de privilégier la réutilisation de cet appareil, avant tout autre forme de valorisation, et ce afin de prévenir et de réduire la production et la nocivité des déchets.

Il est donc recommandé aux propriétaires de dispositifs médicaux de les céder en vue de la prolongation de leur utilisation, que cette cession prenne la forme d’une vente ou d’un don.

Références législatives :

Code de l’Environnement : Articles L 541-1 et suivants, modifiés par l’Ordonnance du 17 décembre 2010.

Code de la Santé Publique : Articles R 5212-25 et suivants.

Décret no 2011-968 du 16 août 2011 relatif à la revente des dispositifs médicaux d’occasion. Sous-section 2  Revente des dispositifs médicaux d’occasion : Art. R. 5212-35-1 et suivants.

 

Les acteurs de la santé

Un conseiller à leur côté, et un catalogue de solutions immédiatement applicables.

L’industrie du médical

Des problématiques spécifiques auxquelles nous apportons des réponses sur mesures.